Écouflant

son histoire

" Éventard, des Gaulois à nos jours "

La troisième brochure, financée par la municipalité, est parue en 2002 avec comme titre " Écouflant, son histoire. Éventard, des Gaulois à nos jours ". elle a permis de garder une trace écrite de l'exposition qui avait retracé le passé d'un important quartier de la commune : Éventard. Dans ce livret on découvre qu'un site gaulois, jugé exceptionnel, était implanté près de ce quartier. Ensuite des demeures intéressantes et des propriétés remarquables se sont établies dans ces lieux au cours des siècles. Finalement, un nouveau quartier surgira dans les années 70. Son histoire, jusqu'à nos jours est retracée dans cet ouvrage.

des extraits ...

page 15

LES LIMITES D'ÉVENTARD
À la suite de l'exposition qui a eu lieu, lors des Rendez-Vous culturels, du 22 au 30 septembre 2001 à la Grange, l'Association « Pages d'Histoire », avec l'accord de la Municipalité, a rédigé ce nouveau livre qui fait suite à celui intitulé « Ecouflant dans les années Trente ». C'est le résultat de ce travail que nous proposons aujourd'hui. Il est sans doute incomplet, mais il rassemble cependant beaucoup de données prises aux Archives Départementales, dans des fonds privés, avec la participation des habitants de la commune et des communes environnantes.
D'où vient le nom d'Eventard ?
D'abord orthographié Evantard, il semble, d'après la coutume, être attribué aux lieux particulièrement touchés par les vents.
Les limites d'Eventard
Pour travailler sur cette partie de la commune d'Ecouflant, il a fallu chercher une délimitation.

Ce n'était pas facile, puisque les terres du château d'Eventard allaient jusqu'à la Sarthe, le long d'une allée qui aboutissait à l'île d'Amour.
La ligne de chemin de fer inaugurée en juillet 1849 par le Prince Président, Louis Napoléon Bonaparte (il allait devenir après un coup d'État, Napoléon III), la création de la R.N. 23, puis de l'autoroute ont rompu cette disposition. De même, sur le plan religieux, deux paroisses se partageaient le territoire : la paroisse Saint-Samson qui incluait le secteur d'Eventard et la paroisse d'Ecouflant ; leur fusion constitue la commune d'Ecouflant.
Alors, pour faciliter notre travail de recherche, nous avons convenu de nous intéresser à la partie de la commune qui se trouve « de l'autre côté de la voie ferrée » ce qui, pour les anciens du bourg, n'était pas Ecouflant !

etc., etc. ...

page 21

LE CHATEAU D'ÉVENTARD

À l'époque des défrichements des XIème et XIIème siècles, la terre d'Eventard est donnée aux évêques d'Angers par le seigneur Robert de Chaufour.

En 1280, Nicolas Gellant, 53ème évêque d'Angers, entreprend la construction d'un manoir. Il y meurt en 1290. Ses successeurs agrandissent le domaine, font des travaux d'embellissement. Parmi eux, Foulques de Mathefelon, évêque en 1323, Michel Lepelletier, et au XVIIIème, Michel Poncet de la Rivière.

L'endroit devient le lieu favori de promenade des Angevins. Sa beauté, selon Bruneau de Tartifume, avocat angevin, attire citadins et étudiants. Séminaristes, élèves des écoles de droit, de médecine, se promenaient dans le bois près du château, dans les jardins et les charmilles. On y jouait au mail* (jeu de boules de l'époque). La vue sur la Sarthe et la Maine était superbe.
Lieu de détente mais aussi lieu de refuge en cas d'événements tragiques. Ainsi, lorsque la peste frappe Angers entre 1626 et 1631, les Ursulines viennent s'y installer avec leurs quarante élèves.

etc., etc. .

page 27

LES GRANDES PROPRIÉTÉS

La proximité des rivières, dans la proche banlieue d'Angers, a favorisé l'installation de familles aisées qui y firent construire leurs résidences. Ainsi virent le jour le château de Beuzon, le château d'Eventard, (résidence d'été des évêques d'Angers), la Reculière, l'Armoirie.
Le Château de Beuzon (ci-contre)
Son premier nom "Bosono" apparaît dès 1095. L'année suivante, il aurait été donné à l'Abbaye de Saint-Serge, à Angers, par un nommé Geoffroi qui partait pour la Croisade dont il ne revint pas. La Chapelle Sainte-Catherine y fut fondée en 1218 (d'après Célestin Port).
De mai 1291 à novembre 1292, le manoir appartient à Maurice Leboyne.
La famille de Brie possède le domaine de 1465 à 1553 et rend ...

etc., etc. ...

page 41

L'HIPPODROME D'ÉVENTARD

Lieu réputé à la fois dans la région mais aussi au niveau national, en raison des courses qui y sont données.

L'histoire des courses à Ecouflant remonte au 20 août 1835 : le Dépôt royal d'Etalons d'Angers fait la demande d'un hippodrome à Angers. Avec l'aide du Conseil Général et du gouvernement, les premières courses ont lieu les 14, 15 et 16 août 1836, dans les « fresches », ou Freiches ou encore Friches d'Ecouflant.
Pour attirer la population, les prix des courses doivent être attractifs. En 1844, Monsieur Boutton élève une protestation pour obtenir une revalorisation par rapport à d'autres champs de courses comme Saint-Brieuc et Nantes (cette ville veut d'ailleurs la suppression des courses à Angers). M. Boutton défend les intérêts des éleveurs de l'Anjou.
En 1847, une nouvelle Société des courses se constitue. Le Comte Méry de Contades, Conseiller Général, en est le président ; il est assisté par M. Tempié, directeur du Haras, vice-président, par M. Deschères,

etc., etc. ...

page 84

LA MAISON POUR TOUS

La création d'une association qui adhère à la Fédération des
Maisons de Jeunes et de la Culture (FMJC) a lieu le 27 juin 1973.
Son président est M. Chanteloup, son secrétaire. Mme Auriol. Après deux ans de démarches auprès des Municipalités d'Angers et d'Ecouflant, un local industriel, situé au 33 rue de l'Eperon, (anciennement Tupperware, puis Floranjou) est mis à disposition des associations loi 1901 du quartier. Les Mairies d'Angers et d'Ecouflant signent un protocole d'accord le 8 juin 1974 : c'est la MAISON POUR TOUS dont l'ouverture a lieu en décembre 1974. Quelques années plus tard, un projet de déplacement de la ...

etc., etc. ...

en vente à la Mairie d'Écouflant 49000 ÉCOUFLANT

Retour

 

[page d'accueil] [nous écrire] [nos liens préférés]